• Chloé Berger

La monodiète

Mis à jour : janv. 20

Une cure détox douce et adaptée aux petites vitalités !


Késako ?

La monodiète consiste à ne consommer qu’un seul type d’aliment (ou famille d’aliments) jusqu’à satiété (mais sans excès) sur un repas ou sur plusieurs jours (au-delà de 3 jours, des crises curatives désagréables peuvent survenir, comme lors d’un jeûne !).

Attention, pas n’importe quel type d’aliment ! Vous vous en doutez, la monodiète de chocolat ou de fromage, ça ne fonctionne pas (dommage).

Il s’agit en général de monodiètes de végétaux types fruits, légumes ou céréales, biologiques, sans ajout de beurre, d’huile, de sucre, de sel, de sauce… Vous pouvez néanmoins ajouter quelques épices ou aromates.


Quelle monodiète ?

En hiver par exemple, vous pouvez opter pour une monodiète de riz semi-complet, de sarrasin, de millet, de quinoa, ou bien une soupe de légumes verts ou un bouillon de poireaux.

Réservez les monodiètes de crudités aux beaux jours. En cette période, mieux vaut privilégier les aliments cuits, plus drainants et réchauffants.


Comment ça marche ?

La monodiète entraîne une pause digestive, grande consommatrice d’énergie au quotidien. Cette pause permet à l’organisme d’utiliser cette économie d’énergie au profit de l’élimination et de la régénération de l’organisme. Elle est une alternative rassurante, plus douce et souvent mieux acceptée psychologiquement que le jeûne (pas de privation alimentaire et moins de crises curatives).


Bienfaits de la monodiète :

Selon la durée de la cure et le type d’aliment choisi, la monodiète permet :

- Une perte de poids.

- Une amélioration de l’aspect de la peau.

- Une amélioration de la digestion, de la circulation, de la rétention.

- Un rajeunissement général du corps.

- Une action sur la cellulite.

- Une augmentation de la vitalité, de l’énergie.


Pour qui ?

Si vous avez une petite vitalité ou que le jeûne vous fait peur, essayez la monodiète ! L’idéal, si vous débutez, et pour un maximum de bénéfices, c’est de vous faire accompagner pour la préparation de cette cure détox et la reprise alimentaire qui suit.


Quelques règles :

Durant la monodiète, évitez les excitants (tabac, alcool, sucre, café, thé, chocolat) et les aliments « encrassants » (aliments transformés, huiles de cuisson, fritures…). Privilégiez de l’eau peu minéralisée et des infusions sans sucre comme le romarin - pour donner un petit coup de pouce au foie, à la vésicule biliaire et aux intestins – ou les queues de cerises – pour aider les reins à éliminer.


Consultez un.e naturopathe :

- pour évaluer votre vitalité actuelle.

- pour savoir si le jeûne est fait pour vous.

- pour vous faire accompagner lors de la préparation de la monodiète et la reprise alimentaire.

- Pour savoir quel aliment serait le plus adapté pour votre monodiète en fonction de la saison et des besoins de votre organisme.

- Pour connaître les contre-indications de la méthode.


Connaissiez-vous la monodiète ? L'avez-vous déjà expérimentée ? Partagez votre expérience en commentaire !


A bientôt et prenez soin de vous !


✤ ✤ ✤


D'autres chouettes articles à (re)découvrir :

Tout savoir sur le bio !

Comment conserver les huiles végétales ?

Faut-il consommer des produits laitiers ?


MERCI pour votre soutien et votre présence ici !


Chloé Berger

Naturopathe et Sophrologue

Praticienne Access Bars

Cliquez pour prendre RDV sur Doctolib

68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout