• Chloé Berger

Alerte vêtements serrés - Partie 2

Dans la première partie de cet article, nous avons vu les conséquences du port des vêtements serrés.

Maintenant, voyons ensemble des solutions alternatives !

Les jeans

Une pièce présente dans quasiment toutes les gardes robes ! Il en existe pour tous les goûts, de toutes les formes.

A éviter :

  • Les jeans serrés types slim et skinny, les jeans taille haute, qui compriment l’abdomen et les jambes.

Solutions :

  • Evitez de porter quotidiennement des jeans slim, skinny, taille haute. Il existe plein de coupes différentes moins « comprimantes » : Palazzo, Droite, Mom, Bootcut, Carotte, Slouchy, Flare, etc.

  • L’embarras du choix J

  • Préférez les jeans stretch aux jeans rigides.

  • Evitez les jeans trop serrés au niveau de la taille.

  • Privilégiez les ceintures ajustables aux boutons et aux élastiques à la taille.

  • Si vous forcez pour rentrer dans votre jean… changez de taille !

  • Alternez avec des pantalons plus fluides et larges au niveau des cuisses, de l’entrejambe, de la ceinture, des genoux et des mollets (voir photos ci-après). Ils s’adaptent à toutes les morphologies. Avec leurs motifs tropicaux, fleuris ou unis, ils sont très classes ! Veillez seulement à éviter les élastiques au niveau de la taille et des chevilles. Privilégiez les ceintures ajustables que vous pourrez desserrer en fonction de vos ressentis (le tour de taille évolue au cours de la journée : nous sommes debout, assis, nous mangeons, nous digérons… il est essentiel d’être à l’aise en toute circonstance ;)).

Voici quelques exemples de jupes et shorts confortables !


Le pyjama

A éviter :

  • Les pyjamas trop près du corps, qui favorisent les frottements au niveau de l’entrejambe, les élastiques à la taille, aux chevilles.

  • Les matières synthétiques qui perturbent la thermorégulation naturelle de l’organisme, favorisent la transpiration et la macération, donc les infections bactériennes.

  • Les culottes/boxer/slips/caleçons la nuit… Et encore pire : les soutifs la nuit !

  • Les boutons, petits nœuds, bretelles…tout ce qui peut causer une gêne lors du sommeil.

Solutions :

  • Les pyjamas en matière naturelle larges, qui ne serrent aucune partie du corps : pour les femmes, l’idéal reste la robe de nuit. Pour les hommes… aussi ! Un T-shirt long fait l’affaire.

  • Dormez nu.e. C’est la façon la plus naturelle de dormir ! Le corps respire, régule sa température, les mouvements sont libres, rien ne les entrave. Essayez une semaine, vous ne pourrez plus revenir en arrière ! Vous pouvez mettre une robe de chambre ou un peignoir à portée de main si besoin.


Legging/collants

A éviter :

  • Les leggings et collants qui compriment la taille et les jambes.

  • Porter trop souvent ou trop longtemps un collant ou un legging : les frottements sur la peau la fragilisent et les matières synthétiques l’agressent tout en favorisant la macération.

Solutions :

  • Choisir les legging sans élastique à la taille, avec une ceinture ajustable (pas facile à trouver, je vous l’accorde ! veillez donc à ce que le legging ne vous serre pas trop la taille et les jambes). Pour le sport, préférez des jogging confortables comme ci-dessous.

  • Choisissez des collants souples, à votre taille, sans ceinture pour ne pas comprimer l’abdomen, de préférence en mailles fines pour laisser respirer la peau.


Les chaussettes

A éviter :

  • Les chaussettes à élastique qui serrent la cheville ou le mollet.

Solutions :

  • Les chaussettes sans élastique !

Les chaussures

A éviter :

  • Les chaussures trop petites, trop serrées, à bout pointu, inconfortables. Ce type de chaussures favorise la déformation des pieds (hallus valgus) et de la posture, provoquent des frottements, un échauffement et des brûlures au niveau des pieds. Elles favorisent l’arthrose au niveau des genoux et des hanches, et les douleurs dorsales.

Solutions :

  • Choisissez des chaussures à votre taille. Assurez-vous d’avoir un peu d’espace à l’intérieur car le pied gonfle à la marche.

  • Préférez les chaussures à bout évasé. Regardez la forme de votre pied et celle de vos chaussures. Si la forme de vos chaussures est trop différente de votre pied, changez de chaussures !

  • Evitez les talons hauts.

  • Marchez pieds nus le plus souvent possible.

  • Evitez les tongs dont la bride sépare le gros orteil des autres.

  • Ne serrez pas trop forts vos lacets et vos brides. Pour les scandales et chaussures à brides, évitez les brides qui vous rentrent dans la peau au niveau des chevilles et des orteils.


Les caleçons/boxers/slips/culottes/strings

A éviter :

  • Les élastiques à la taille, à l’aine et aux cuisses.

  • Les matières synthétiques qui favorisent les mycoses et les infections.

  • Evitez les strings, qui favorisent les frottements.

  • Les sous-vêtements la nuit et les pyjamas en contact avec l’entrejambe.

Solutions :

  • Privilégiez les sous-vêtements en coton.

  • Préférez les sous-vêtements de type culotte, shorty ou tanga plutôt que les strings.

  • Choisissez des culottes sans coutures ou avec des bords en dentelles qui serrent généralement moins. Idem pour les boxer, même si la dentelle est moins fréquente !

  • Ne portez pas de sous-vêtements à la maison !

  • Choisissez des sous-vêtements à votre taille, voire la taille au-dessus.


Les soutiens-gorge

On sait aujourd’hui que le port de soutien-gorge n’est pas indispensable.

Porter un soutien-gorge ne garantit pas que vos seins resteront « hauts » plus longtemps (c’est à la fois une question de poids, de qualité de peau) – c’est même le contraire ! En fait, le soutien-gorge empêche les muscles qui soutiennent la poitrine de travailler, ce qui entraîne son affaissement prématuré (car les seins s’affaissent inéluctablement avec l’âge).

Pour conserver une poitrine ferme en faisant travailler les ligaments de Cooper, portez le moins possible de soutien-gorge ! Une étude de 2013 sur 330 femmes sportives a montré que les seins se raffermissent et que les mamelons remontent après plusieurs mois sans soutien-gorge.

Donc non seulement, les soutiens-gorge ne préviennent pas le maintien de la poitrine, mais en plus ils bloquent la circulation sanguine et lymphatique, favorise les kystes, les déformations des seins, les vergetures et les irritations, sont à l’origine de troubles respiratoires, ainsi que de douleurs dorsales et musculaires. Aujourd’hui, on le suspecte même de favoriser les cancers du sein à cause des stases lymphatiques qu’il engendre (études : ici et ici).

Si le fait de ne pas mettre de soutien-gorge vous gêne, voici quelques solutions santé toutes simples :

  • Les tétons qui pointent à travers les vêtements : si cela vous met mal à l’aise, portez des caches-tétons, des vêtements qui dissimulent cette zone (des froufrous bien placés, des poches, etc.) ou adoptez le seins-libres seulement à la maison !

  • Si vous adorez porter des soutiens-gorge : choisissez les bien grâce aux critères de sélection ci-dessous et évitez d’en portez à la maison pour permettre aux ligaments de travailler.

  • Si vous avez une forte poitrine : idem.

  • Si vous faîtes du sport et préférez que vos seins soient soutenus à idem.

A éviter :

  • Les soutiens-gorge trop serrés à la taille et une pression trop forte sur les seins, les armatures, les formes de soutien-gorge trop différentes de vos seins (push-up, bonnets très resserrés alors qu’il y a un espace plutôt large entre vos seins…).

  • Jamais de soutiens-gorge la nuit ! Cette étude montre que la pression des vêtements sur la peau perturbe les rythmes circadiens de la température et de la mélatonine salivaire donc perturbent votre sommeil (étude : ici).

Solutions :

  • Des soutiens-gorge sans armature, souples, qui respectent la forme naturelle de vos seins sans les serrer ni comprimer la taille (si vous observez une marque sur votre peau en fin de journée, augmentez la taille du soutien-gorge d’un cran à vérifiez à nouveau à vous saurez que le soutien-gorge ne vous serre pas lorsqu’il n’y aura plus de trace sur votre peau).

Si le sujet vous intéresse, faites un petit tour sur ces sites :

Vous trouverez tout un tas d’autres études sur le sujet !


Les accessoires

Bagues, bracelets, colliers, cravates, ceintures… le principe s’appliquent aussi aux accessoires !

Evitez tout ce qui serre et laisse une marque sur la peau. Agrandissez vos bagues, desserrez votre cravate et votre ceinture, etc.

Le petit récap'

  • Choisissez des vêtements dans lesquels vous vous sentez bien en toutes circonstances. Le confort doit primer sur tous les autres critères.

  • S’il y a une marque sur votre peau en fin de journée : votre vêtement est trop serré.

  • Critère de sélection de vos vêtements : Questions à se poser --> Suis-je serré.e dans ce vêtement ? Y a-t-il un quelconque obstacle à ma circulation ou à mon mouvement (essayer de s’asseoir, s’accroupir, tendre les jambes, tourner les bras…) ?

  • Choisissez des vêtements à votre taille, mais jamais plus petits (pensez à votre ventre qui peut gonfler un peu pendant la digestion). Pas de « Oh, en forçant un peu, ça rentre », « si je déboutonne en m’asseyant, ça passe », « si je ne fais pas de grands mouvements, c’est ok », « j’ai tellement du mal à trouver des vêtements qui me vont ; je ne peux pas laisser passer ce jean, même s’il me serre un peu le ventre et les cuisses » qui tiennent ! Essayez bien les vêtements avant de les acheter car les tailles varient d’une marque à l’autre.

  • Choisissez des tissus naturels qui permettent au corps de respirer (coton, lin, chanvre…) ; évitez les matières synthétiques.

  • Au diable les gaines et autres sous-vêtements « amincissants » qui compressent les corps et encouragent l’idée d’une « silhouette parfaite » et donc le mal être des hommes et des femmes ! Ne vous torturez plus ! Il est temps de remonter votre estime de vous-même !

  • Fuyez les élastiques ! (pantalons, chaussettes, culottes, slips, boxers, etc.)

  • Dormez nu.e !

  • Evitez de croiser les jambes à table, à votre bureau, etc., en particulier si vous avez des troubles circulatoires.

  • A la maison : changez-vous – enfilez une tenue ample et confortable (ce qui n’est pas synonyme de vêtements moches ! voir les photos ci-après) et abandonnez soutif, culotte/slip/caleçon/string/boxer.

  • Pour les vêtements non mentionnés ici, vous avez compris le principe !

  • C’est bien beau tout ça, mais je ne vais quand même pas jeter toute ma garde-robe ! Solutions :

  1. Si vous vous débrouillez en couture, coupez les élastiques des vêtements serrés, ré-ajustez-les afin d’augmenter votre confort.

  2. Portez-les le moins souvent possible. Changez-vous dès que vous arrivez à la maison.


J’espère que cet article vous a plu ! N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire.


Take care !

D'autres chouettes articles à (re)découvrir :

Quelques exercices de respiration

Comment soutenir son immunité grâce à la naturopathie ?

Faut-il boire l’eau du robinet ?

MERCI pour votre soutien et votre présence ici !

Chloé Berger

Naturopathe et Sophrologue

Praticienne Access Bars

Cliquez pour prendre RDV sur Doctolib

Je vous invite à échanger avec moi par téléphone ou par mail avant de prendre RDV si vous avez des questions.

I speak English ! 

Suivez Chloé Berger :

  • Icône social Instagram
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

© Chloé Berger | Tous droits réservés

CONTACT

06 27 01 83 08

contact@chloeberger.com

Levallois-Perret (92) et Paris (75)

HORAIRES

Lundi au vendredi : 8h – 21h

Samedi : 9h – 14h

Consultations sur RDV

- en cabinet

- par Skype

- à votre domicile.

Conformément aux articles L.616-1 et R.616-1 du code de la consommation, un dispositif de médiation a été mis en place.

L'entité de médiation est :

CNPM-MEDIATION DE LA CONSOMMATION 

En cas de litige vous pouvez déposer votre réclamation à :

http://cnpm-mediation-cosommation.eu

ou en écrivant à

CNPM-MEDIATION-CONSOMMATION

3,RUE TERRITOIRE-42100 St ETIENNE

Membre

adhérent